Le fonds Sénicourt

Le fonds Sénicourt

 

En 1990 René-Jacques achète le fonds Sénicourt (plus de 6000 plaques stéréo) et le lègue à l'État.

« L'ensemble des négatifs verre stéréoscopique de Monsieur Sénicourt, réalisés entre 1905 et 1917, donnés par son fils maître Sénicourt de Seine-et-Oise à Monsieur René Giton dit René-Jacques, en 1940 ».

Des recherches ont été faites et on a retrouvé la trace d'un Jules Louis Sénicourt, né à Montreuil-aux-Lions (Aisne) le 3 mars 1846. Deuxième clerc à l'étude Morel d'Arleux, à Paris, puis notaire à Maule de 1874 à 1885, (Arch départementales des Yvelines 72J176, Chambre des notaires de Versailles), il épouse Félicité Loiseau et a un fils Léon-Jules (né le 10 février 1878, marié à Paris le 12 septembre 1907 avec Albertine Louis Eugénie Tabut) et une fille.

Après 1886, la famille n'est plus mentionnée sur la liste de recensement de Maule, mais réapparaît dans l'Aisne : le notaire, qui a fait faillite, disparaît et serait officiellement décédé pour échapper aux dettes. Curieusement les plaques datent d'après ce décès « officiel ».

 
 

L'Europe (1900-1913)

 

Localisation géographique (1900-1913)