Autochromes de la guerre 1914-1918

Autochromes de la guerre 1914-1918

 

Toute la série d'autochromes de la guerre 1914-1918 sur la Plateforme Ouverte du Patrimoine (POP)

La technique employée

 

Autochromes de la guerre 1914-1918
Inventé en 1903 par les frères Lumière, l'autochrome est la première photographie couleurs (« en couleurs naturelles ») fabriquée de façon industrielle. Il s'agit d'une image positive sur plaque de verre dont le procédé est à base de fécule de pomme de terre. Destiné à être projeté, l'autochrome est considéré comme l'ancêtre de la diapositive en couleurs moderne.

 

 

 

 

 

Les photographes

 

Autochromes de la guerre 1914-1918
Les photographies présentées ici ont été réalisées par quatre photographes, opérateurs militaires pendant le conflit de la première guerre mondiale :
- Fernand Cuville,
- Paul Castelnau,
- Aubert,
- Albert Samama-Chikli.

Castelnau et Cuville ont réalisé leurs clichés en 1917 après le recul des troupes allemandes dans le nord-est de la France et en Belgique. À l'évidence prévues pour être utilisées à des fins de propagande, elles représentent des destructions (bâtiments civils ou religieux, usines, arbres fruitiers), mais aussi des portraits de civils et de militaires, connus ou anonymes.

 


Autochromes de la guerre 1914-1918
L'intérêt de ces photographies n'est pas seulement lié à leur valeur historique et documentaire. En effet, Cuville et Castelnau restent des photographes et face aux plus graves destructions continuent d'apporter le plus grand soin tant au cadrage qu'à la composition. L'importance accordée à l'esthétique, de même que les nombreux portraits, expliquent l'émotion suscitée par ces autochromes. Les photographies d'Aubert n'ont rien à voir avec ce qui précède. Il s'agit soit de soldats blessés par les gaz, soit d'autopsies.

Malgré leur caractère gênant, elles représentent un aspect de la guerre qu'il ne faut pas oublier.


 

Photographies diverses

Autochromes de la guerre

Autochromes de la guerre

Autochromes de la guerre

Autochromes de la guerre