Sur les pas de Viollet-le-Duc à Carcassonne

Sur les pas de Viollet-le-Duc à Carcassonne

Sur les pas de Viollet-le-Duc à Carcassonne

Origine et date: 
La cité de Carcassonne à partir de 1852
Artiste(s): 

(4/7) Cet été, la MAP vous fait voyager dans les pas de Viollet-le-Duc. Pour cette quatrième étape, nous le suivons à Carcassonne.


Jeune architecte féru d’histoire, Viollet-le-Duc assiste Cros-Mayrevieille dans la restauration de la basilique Saint-Nazaire de Carcassonne. Tombant sous le charme de l’ancienne cité en ruines, il se bat pour que celle-ci soit conservée et puisse être restaurée. C’est ainsi qu’en 1852 commencent les travaux de remise en état de la ville fortifiée. Le front ouest, visible depuis la ville basse, est d’abord réhabilité, puis le reste de la cité. Ces chantiers titanesques, qui durent des dizaines d’années, sont terminés sous la responsabilité de Paul Bœswillwald et Henri Nodet, qui ont pris la suite de Viollet-le-Duc après sa mort. Ils s’inspirent largement des dessins et plans laissés par le maître, que la MAP conserve.
La cité a ensuite été photographiée par de nombreux professionnels, depuis Le Gray et Mestral dans le cadre de la Mission héliographique (1851), jusqu’à Jacques Pierre, en passant par Mieusement et Auguste-Dormeuil.

 

Mentions des illustrations : © Ministère de la Culture – MAP , Diff. RMN-GP