Image collection header

œuvres d'auteurs

BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Bruno Réquillart, Arbre rond, 1975
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Bruno Réquillart, Vers Portofino (Italie), 1977
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Bruno Réquillart, Observation, 1977
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Bruno Réquillart, Croisière, 1977
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Daniel Boudinet, Au Sacré Coeur, 1972
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Bruno Réquillart, L'homme sans tête, Zagreb (Croatie), 1973
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Bruno Réquillart, Chien, Île d'Unije (Croatie), 1974
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Bruno Réquillart, Parterre du Midi, Versailles, 1977
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Bruno Réquillart, île de White, Angleterre, 1970
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Bruno Réquillart, île de White, Angleterre, 1970
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Bruno Réquillart, île de White, Angleterre, 1970
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART Bruno Réquillart, MLF, manifestation pour la légalisation de l'avortement, Paris, 1972
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
BRUNO RÉQUILLART
visite guidée

BRUNO RÉQUILLART

Figure majeure de la photographie française des années 1970, Bruno Réquillart a développé un itinéraire artistique atypique. Né en 1947, étudiant en arts graphiques et communication, il commence à photographier vers 1967-1968.

BIOGRAPHIE

vache dans un champ
Bruno Réquillart, La vache sans tête, La-Haie, Pas-de-Calais, vers 1973

Figure majeure de la photographie française des années 1970, Bruno Réquillart a développé un itinéraire artistique atypique. Né en 1947, étudiant en arts graphiques et communication, il commence à photographier vers 1967-1968.

Les séries de Bruno Réquillart sont le résultat de questionnements sur le monde et sa représentation. Ses premières photographies, bien que non commandées, s'apparentent au reportage : photographies de danse, de théâtre, de manifestations, de rue, de mouvements sociaux. Il structure son langage photographique et s'intéresse à l'art conceptuel faisant preuve d'une grande rigueur plastique, jouant sur la relation entre l'espace et la surface. L'utilisation d'un film très sensible qui accentue le grain de l'image lui permet de dissoudre le sujet et de confondre les plans. Ses images les plus connues (Le plongeur, 1974 ou la série Versailles, 1977) sont emblématiques de cette démarche.

En 1975, Jean-Claude Lemagny expose ses photographies à la Bibliothèque nationale. L'année suivante, Bruno Réquillart obtient le premier prix du jury et le second prix de la critique aux Rencontres internationales de la photographie (Arles). Les séries réalisées sur les parcs et les monuments commémoratifs préfigurent celle qui sera consacrée à Versailles (1977), véritable aboutissement de son interrogation sur la perception de l'espace. Après le vide, c'est le plein qui l'intéresse. Il photographie Paris en intégrant la figure humaine dans l'image. En 1978, des expositions au musée national d'Art moderne (centre Georges Pompidou) et à la galerie Zabriskie lui rendent hommage, mais en 1979, il abandonne la photographie pour la peinture. Robert Delpire présente en 1986 une rétrospective de son travail au Centre national de la photographie.

Exigeant, rigoureux dans sa démarche (pour chaque série, il se fixe des règles très précises), il revendique de ne photographier que pour lui-même et a toujours préféré rester en marge des circuits traditionnels de diffusion. Son travail a en tout cas pleinement participé au renouveau de la photographie, ce que le critique Bernard Lamarche-Vadel a nommé « l'école française ».

Découvrer les photographies de Bruno Réquillart numérisées sur POP 

Toutes les images sont © Donation Bruno Réquillart, Ministère de la Culture, MAP. Diff. RMN-GP

PRINCIPALES EXPOSITIONS

  • 1969 - Auditorium Mail, Bruxelles.
  • 1973 - Séquences et conséquences, Paris, musée d'Art moderne de la ville de Paris, Jean-Jacques Deutch, commissaire (7 novembre-7 décembre).
  • 1975 - Thomas Sennet, Bruno et Branko Lenart, Milan, galerie Il Diaframa, (16 septembre-4 octobre).
  • 1975 - Bruno, Bernard Plossu, Bernard Descamps et Eddie Kuligowski, Paris, Bibliothèque nationale, Jean-Claude Lemagny, commissaire (octobre-15 novembre).
  • 1976 - Spectrum Gallery, Barcelone (avril).
  • 1976 - 13x15 Gallery, Saint-Louis, Missouri (15 octobre-30 novembre).
  • 1976-1978 - Trois jeunes photographes : Bruno, Kalvar, Plossu, exposition itinérante (France, Tchécoslovaquie, Pologne, Espagne) produite par le musée national d'Art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris, Pierre de Fenoyl, commissaire.
  • 1978 - Ateliers Photographies III, Paris, Centre Georges Pompidou, musée national d'Art moderne, Pierre de Fenoyl et Alain Sayag, commissaires (6 septembre-16 octobre).
  • 1978 - Paris, galerie Zabriskie (17 octobre-18 novembre).
  • 1979 - Photographs of Versailles, New York, galerie Zabriskie (9 janvier-3 février).
  • 1979 - Des photographes dans le paysage, Paris, galerie de France, Bernard Lamarche-Vadel, commissaire (7 avril-9 mai).
  • 1985 - Sidération, exposition itinérante (Tours, Rome, Lausanne), Bernard Lamarche-Vadel, commissaire.
  • 1986 - Bruno Réquillart 1972-1979, Paris, palais de Tokyo, centre national de la Photographie, (27 mars-9 juin).
  • 1994 - Versailles, Paris, hôtel de Sully (15 septembre-30 octobre).
  • 1994 - Spectacles, de la scène à l'écran, Paris, hôtel de Sully.
  • 2000 - Eugène Atget, le pionnier, Paris, hôtel de Sully (23 juin-17 septembre).
  • 2004 - Pavia-Paris, Paris, centre culturel Calouste Gulbenkian (6 octobre-5 novembre).
  • 2006 - La Seine des photographes, Paris, la Conciergerie, (3 février-8 mai).
  • 2007 - Paris sur Seine, Pittsburgh, Silver Eye Center for Photography (21 février-26 mai).
  • 2013 - Poétique des formes, Tours, château, Michaël Houlette et Matthieu Rivallin, commissaires (22 juin-20 octobre).

 

PRINCIPALES PUBLICATIONS

Dans les années 1970, ses images paraissent dans différentes revues comme Creative Camera, Zoom, Light Vision ou Contrejour. À partir de 1980, il est cité dans toutes les publications consacrée à la photographie créative. En 2005, ses images des ballets de Maurice Béjart sont publiées dans le livre Danse aux éditions PC.

 

Autres collections

Paul Castelnau, Déjeuner de poilu : soldat en bleu horizon avec au fond une librairie endommagée place Royale, 1917/04/01

Première Guerre mondiale

(1914 - 1918)

Touring Club de France, La Cour de Sable

FONDS D'AMATEURS PHOTOGRAPHES