Image collection header

Couper le son et arrêter le mouvement

Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement John Batho
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement Marcel Bovis
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement Emile Muller
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement François Kollar
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement Jean Pottier
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement François Le Diascorn
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement Dolorès Marat
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement Bruno Réquillart
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement Willy Ronis
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement Frères Séeberger
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Couper le son et arrêter le mouvement
Exposition

Couper le son et arrêter le mouvement

Coproduite par la MAP et l’association Diaphane pour la 18e édition des Photaumnales, cette exposition présente 80 tirages issus de nos collections sur le thème de la fête ; y figurent les photographes John Batho, Marcel Bovis, François Kollar, Jacques-Henri Lartigue, François Le Diascorn, Dolorès Marat, Émile Muller, Jean Pottier, Bruno Réquillart, Willy Ronis et les frères Séeberger.

Païenne, militante, républicaine ou religieuse, la fête, est inscrite dans la vie sociale du vingtième siècle. Qu’elles soient codifiées comme les fêtes religieuses de François Le Diascorn ou spontanées comme peuvent l’être certaines fêtes militantes de Willy Ronis et Jean Pottier ou le festival de l’île de Wight de Bruno Réquillart, ces évènements sont les moments qui permettent à chacun de sortir de son quotidien et constituent des parenthèses extraordinaires que vont vouloir représenter les photographes. Quand Émile Muller suit les préparatifs de Noël d’une famille populaire, ce sont les moments de la vie les plus simples qui sont photographiés. Chez François Kollar et chez John Batho, deux mouvements inverses. L’un fige une table de fête idéale, sans convives ni plats alors que le second saisit un instant du circuit du manège, le point se faisant sur les décors laissant les mouvements des voitures mélanger les couleurs et créer des formes abstraites. Dans une fête foraine, dans un bal, lors d’un mariage ou lors d’une manifestation, le photographe saisit des instants où il arrête le mouvement. Ces instantanés chers aux photographes humanistes comme Willy Ronis, Jacques-Henri Lartigue ou François Le Diascorn constituent des moments extraits d’une liesse populaire ou privée. Il n’y a plus alors qu’à imaginer le bruit, la musique et les cris des fêtards arrêtés par le déclic de l’appareil.

LE QUADRILATÈRE CENTRE D’ART DE BEAUVAIS
16 octobre 2021 - 2 janvier 2022

22 rue Saint-Pierre, Beauvais
13 h - 18 h mardi au vendredi
10 h - 18 h samedi, dimanche
Entrée libre
06 81 98 79 25 - culture.beauvais.fr