Image collection header

Gilles Ehrmann

Gilles Ehrmann
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP Gilles Ehrmann, Jeune couple enlacé en Guinée, 1959
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP Gilles Ehrmann, Café où - selon la pancarte - les chauffeurs de camions d'Athènes se réunissent, Athènes (Grèce), 1962
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP Gilles Ehrmann, Marché aux pastèques, Grèce, 1962
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP Gilles Ehrmann, Paysage montagneux entre Glencoe et Glenedive (Écosse), 1962
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP Gilles Ehrmann, Homme passant dans une rue du vieux quartier ouvrier, Kinlochleven (Écosse),1962
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP Gilles Ehrmann, Promeneurs au lac Ritza, Goudaouta (Géorgie),1956
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP Gilles Ehrmann, Groupe de quatre personnes, 1959
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP Gilles Ehrmann, Portrait d'un danseur, Bruxelles (Belgique), 1962
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP Gilles Ehrmann, Yogi sur les marches au bord d'un fleuve, 1968
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP Gilles Ehrmann, Enfants, Guinée, 1959
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP Gilles Ehrmann, Groupe de femmes élégamment vêtues, Guinée, 1959
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Le fonds Gilles Ehrmann sur POP
Photographie

Le fonds Gilles Ehrmann sur POP

Né à Metz en 1928, Gilles Ehrmann découvrit la photographie au début des années 1950 et publia ses premiers livres où ses images dialoguent avec les textes des surréalistes : Provence noire (1955) et Les Inspirés et leur demeure préfacé par André Breton (1962). Avec le poète roumain Ghérasim Luca, il réalisa Crier taire sourire fou (1961) et Œdipe Sphinx, sur la base d’un travail réalisé entre 1960 et 1976 sur des catacombes romaines, resté inédit. Depuis 1956, il était aussi l’un des photographes du magazine Réalités, où il côtoya Jean-Luc Charbonnier, Édouard Boubat et Michel Desjardins. Enfin, il collabora étroitement avec des architectes et décorateurs comme André Bloc, Claude Parent, Paul Andreu et Zimbacca. Ses photographies d’architectures furent publiées dans la revue L’Architecture d’aujourd’hui. Il disparut en 2008. En 2019, sa fille, Sabine Ehrmann, a fait don à la MPP des archives de son père. Depuis peu, près de 2 500 de ses images sont accessibles sur POP.

→  Les photographies de Gilles Ehrmann numérisées

Toutes les photographies sont © Donation Gilles Ehrmann, Ministère de la Culture (France), MPP, diff. RMN-GP.